•  

    à paraître

     Un livre de Mohammed Taoufik

    Plus de deux mille femmes survivantes ont été violées par la branche armée du FIS, le GIA, pendant la décennie noire en Algérie. 

    Elles continuent de souffrir en silence et ne sont toujours pas reconnues comme étant des victimes du terrorisme, alors que les émirs de ces groupes armés jouissent de leur liberté. À l'heure actuelle, le peuple algérien est  imprégné de traumatismes qui expliqueraient bien des comportements de la population.

    Mohammed Taoufik, jeune écrivain algérien, est venu s'installer en France en 1999, après avoir vécu sous la menace terroriste. Plusieurs années ont passé, et les blessures ne sont toujours pas cicatrisées. À travers le regard d'une jeune femme, Amel, il insiste sur des souffrances éternelles, jonglant avec humour et poésie.            Format 12x19 cm, 96 pages, 8 euros 

    http://mohammed-taoufik.blogspot.com/

     


    2 commentaires
  • Ouvrage collectif, format 20x28 cm, 296 pages, plus de 200 affiches reproduites et racontées… 30 euros. 

    Affiches contre… de 68 à nos jours (oct 2010)

    C'est l’histoire, en images, d’un engagement et d’une pratique…

      L’édition libre d’affiches «contre», l’expression d’une critique sociale, de l’indignation et de la révolte contre les injustices, l’exploitation, l’exclusion… Le soutien aux luttes, à l’autonomie et au refus de tous les autoritarismes…

    Pour une commande en nombre important, et une demande de remise, pour tout renseignement, et pour nous contacter : AAEL, 8 rue de Bagnolet, 31100 Toulouse, aael-toulouse@sfr.fr

     


    votre commentaire
  •  

    à paraître

     Un livre de Mohammed Taoufik

    Plus de deux mille femmes survivantes ont été violées par la branche armée du FIS, le GIA, pendant la décennie noire en Algérie. Elles continuent de souffrir en silence et ne sont toujours pas reconnues comme étant des victimes du terrorisme, alors que les émirs de ces groupes armés jouissent de leur liberté. À l'heure actuelle, le peuple algérien est  imprégné de traumatismes qui expliqueraient bien des comportements de la population.

    Mohammed Taoufik, jeune écrivain algérien, est venu s'installer en France en 1999, après avoir vécu sous la menace terroriste. Plusieurs années ont passé, et les blessures ne sont toujours pas cicatrisées. À travers le regard d'une jeune femme, Amel, il insiste sur des souffrances éternelles, jonglant avec humour et poésie.

    Format 12x19 cm, 96 pages, 8 euros

    pour plus d'infos : 
      http://mohammed-taoufik.blogspot.com/


    Renseignements, commandes, points de vente : rubrique  PUBLICATIONS

    1 commentaire
  • A l’occasion des manifestations d’extrême-droite et d’intégristes catholiques, dans diverses villes de France et notamment à Toulouse le 19 novembre 2011 contre la pièce «Golgota Picnic» de Rodrigo Garcia, jouée au Théâtre Garonne.

      RELIGIONS, PIEGES A CONS…

    Grenouilles de bénitiers et curés de toutes sortes, restez dans vos églises, synagogues ou mosquées… et …

     QU’ON NOUS LAISSE VIVRE ET PENSER EN LIBERTE !

    NSJC (c-a-d : « Notre Seigneur Jésus Christ », pour ceux qui ne se seraient pas modernisés, car après tout, on dit bien DSK, ou NTM, par exemple…) est de retour en force : Les culs-bénis, accompagnés des petits fachos d’opérette, reprendraient-ils du poil de la bête ? 

    Mais que veulent-ils : être plus forts que les intégristes musulmans, surfer sur la vague Marine et s’élancer au plus haut de la connerie intégriste ? Porter la croix et le cilice dans la rue pour faire mieux que la burka ?

                    à NSJC, prière libre, en forme d’avertissement :

       NSJC, idole décatie, surannée, oubliée, tu ne retrouveras pas ton aura avec ces imbéciles, et, de rage, ils peuvent devenir mauvais.

       NSJC, si tu nous entends, dis-le leur, qu’ils rentrent dans leur trou, qu’ils nous foutent la paix. Qu’ils aillent à la messe pendant qu’on va au théâtre (ou ailleurs). Qu’ils fassent des oraisons pendant qu’on essaie de combattre pour la justice sociale, la liberté, l’humanité… Qu’ils le fassent chez eux…

      Mais que les rues ne soient pas envahies par ces vestiges d’une oppression  que nous avions surmontée, par ce prétexte au défoulement des pulsions d’intolérance de xénophobie et de fascisme résurgent que nous combattons.

       NSJC, ramène les brebis à la bergerie, ne laisse pas ton troupeau vagabonder ainsi  débridé et furieux. Tes ouailles polluent, énervent, et si tu ne les maîtrises pas, il pourrait bien leur arriver malheur !

    Mécréants & Cie

     


    votre commentaire

  • Basta 43, nov. 2011
    Basta
    , spécial dossier prix P.A.P.O.N., avec textes, extraits des discours et photos de l'évènement, palmarès, réactions et répercussions…

    vient de sortir à l'occasion de l'Anarphabète, Salon du livre et de l'Expression Libre, le 5 novembre 2011.

    il est disponible à l'AAEL.

    Commandez-le à aael-toulouse@sfr.fr


    votre commentaire